Vous venez d'ajouter dans votre panier

Je valide mon panier Je continue mes achats

Elégant et bienfaisant : le thé blanc

Ses feuilles ont pour nom « pivoines blanches » ou « aiguilles d’argent ». Elles n’ont connu ni flétrissage, ni torréfaction, ni roulage, ce qui lui donne sa claire beauté.

On recolte le thé blanc à l’aube, et seulement pendant quelques jours, au printemps, tel un rituel sacré. On raconte qu’aux temps des empereurs de Chine, seules les jeunes filles vierges étaient autorisées à le couper, avec des ciseaux d’argent et des mains gantées.

Les Chinois apprécient depuis toujours son pouvoir rafraîchissant durant leurs étés torrides, mais ses vertus bienfaisantes sont nombreuses et se font de plus en plus précises.

Récemment, des chercheurs allemands relayés par leurs collègues anglais ont découvert deux pouvoirs incontestables du thé blanc :

Réguler le stockage des graisses

D’une part, celui de réguler le stockage des graisses. Grace a ses anti-oxydants il aide a à transformer les triglycérides en –bons- acides gras, vous savez , ceux qui renferment les célèbres oméga 3 en pub partout.
Et, bingo, moins de poids, moins de cellulite, plus de légereté !

Stopper la production d’enzymes

Il stopperait d’autre part la production d’enzymes, ces méchants gloutons qui détruisent, entre autre notre précieux collagène.
Et, re-bingo, moins de rides, peau de bébé etc…

En bonus : Selon ces mêmes chercheurs, tous ces processus diminueraient même les risques de cancer et de maladies inflammatoires, comme la polyarthrite.
Magique , le thé blanc !


css.php