Vous venez d'ajouter dans votre panier

Je continue mes achats Je valide mon panier

Boire son thé à l’anglaise

 

En Angleterre, on ne plaisante pas avec le thé ! Les britanniques ont un lien culturel très fort avec lui.

Sans parler du célèbre Afternoon Tea. Au fil des siècles, ce rituel s’est développé comme une tradition gourmande, impliquant quelques conventions sociales à ne pas négliger.

Mais d’où cette pratique provient-elle ? La Duchesse de Bedford, dame de compagnie de la Reine Victoria, fût la première à inviter ses amies pour une petite collation autour d’une tasse de thé. Au programme, petits sandwichs salés et pâtisseries raffinées. Cette pause gourmande, qui permettait de couper l’après-midi entre le déjeuner et le dîner, devînt rapidement populaire et très appréciée.

La Reine Victoria elle-même perpétua cette pratique à Buckingham, faisant naître une véritable tradition, qui toucha d’abord l’artistocratie et la bourgeoisie avant d’atteindre la classe ouvrière.

Pour un parfait british tea time, optez pour un thé noir, bien évidemment. De Ceylan. Un Earl Grey par exemple. Préparez le matériel : une théière en porcelaine fleurie (la faïence est tolérée) et un présentoir à étage pour les gourmandises. On s’abstiendra d’utiliser l’Union Jack en guise de nappe sur la table. Raffinement et distinction, toujours, Sir !

 

Attention, question controversée et non des moins importantes : à quel moment faut-il ajouter le nuage de lait ? Il y a deux écoles : verser le lait froid en premier dans la tasse ou une fois le thé infusé (#TeamGeorgeOrwell). Pour éviter de participer à ce débat houleux, ajoutez plutôt une rondelle de citron.

Une généreuse part de Victoria Sponge Cake et un scone badigeonné de confiture accompagneront agréablement votre pause. Pas le choix, c’est la tradition !


css.php