J’ai reçu une carte cadeau
.
.
0
0
< Retour
Histoire de Thé

Cap sur la gourmandise avec Maëla Conan de Michel et Augustin

Cap sur la gourmandise avec Maëla Conan de Michel et Augustin

Le meilleur du chocolat !

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Maëla Conan, pâtissière émérite, graphiste de Michel et Augustin et concocteuse du livre “Devenez l’expert MONDIAL du gâteau au chocolat

Maëla, peux-tu nous raconter un peu ton parcours ? 

Après des études de Design Produit et mon diplôme en poche, je suis partie pour le Vietnam. J’y ai fait un stage pendant un an pour UMA, un magasin de déco vietnamien. J’ai adoré cette expérience, mais la France me manquait, et ses pâtisseries encore plus. Les bonnes pâtisseries françaises… Celles au beurre, au chocolat, à la crème ! 
Je rentre alors en France, bien décidée à passer mon CAP pâtissier et à ouvrir mon propre salon de thé. Je découvre que Michel et Augustin propose de le passer en candidat libre, alors je fonce… Je postule quelques heures avant la fermeture des inscriptions, et je suis prise ! C’est durant la préparation du CAP que j’apprends qu’un poste de graphiste se libère à la Bananeraie, et je n’hésite pas une seconde. Ce poste, c’est l’occasion de lier tout ce que j’aime ! Cela fait maintenant 5 ans que je travaille pour Michel et Augustin.

Comment est né le projet du livre sur le gâteau au chocolat ?

En travaillant chez Michel et Augustin, on se pose beaucoup de questions existentielles : “Tu connais la différence entre un fondant et un moelleux au chocolat ?”, “Est-ce que l’on peut cuire une mousse au chocolat ?”.

Pour trouver des réponses, on cherche, on se renseigne, on lit beaucoup. Et dans notre bibliothèque, il y avait notamment le livre de la femme d’Augustin, Victoire Paluel-Marmont, Le gâteau au chocolat (Marabout, 2010). Un livre truffé de connaissance entre science et gourmandise : toutes les infos étaient là, ce qu’on voulait c’était juste les remettre à la sauce Michel et Augustin ! 

Comment avez-vous travaillé ?

On a commencé par refaire toutes les recettes, plusieurs fois. Toute la tribu a mis la main à la pâte et a ajusté les recettes pour qu’elles soient vraiment parfaites. On les a toutes goûtées bien sûr !

Ensuite, on a classé les recettes par texture : les moelleux, les fondants, les croquants et les mousseux. Chacun a son propre souvenir d’enfance du gâteau au chocolat, et souvent ce souvenir est étroitement lié à la texture même du gâteau. On a voulu faire un livre de recettes accessibles, mais aussi un livre qui évoque des souvenirs.

Quelles sont tes astuces pour ne jamais rater un gâteau au chocolat ?

La première, ce serait de vraiment bien choisir son chocolat. En ce moment, je suis aux Etats Unis, et je me rends compte que si le chocolat n’est pas d’assez bonne qualité, le goût du gâteau peut être complètement différent. 

La deuxième, ce serait d’utiliser du beurre salé, uniquement du beurre salé… C’est tellement meilleur !

Une dernière ? L’importance du moule, ne jamais laisser au hasard le choix du moule quand on fait un gâteau !

Après le chocolat, parlons thé ! Quel est ton premier souvenir lié au thé ?

J’adore le thé ! Petite, je voyais ma mère et mes soeurs en boire des tasses et des tasses, et j’avais hâte de pouvoir, moi aussi, découvrir cette boisson d’adulte. Mon premier thé, c’était un thé à la mûre très aromatisé, que ma mère m’avait autorisé à goûter. Je ne pourrais plus en boire une goutte aujourd’hui, mais j’en ai bu pendant des années. 

Et maintenant ?

Je bois du thé du matin jusqu’au soir. Je commence la journée avec des thés non aromatisés, beaucoup de thés noirs, des thés gourmands et épicés. J’aime aussi beaucoup les Sobacha ou les Genmaïcha, qui me donnent (presque) l’impression de plonger ma cuillère dans un bon gâteau. 

J’ai eu l’occasion de goûter un Sobacha avec un gâteau de chocolat dans un salon de thé, et depuis j’adore les associer. Je trouve que le sarrasin se marie parfaitement avec le côté puissant du chocolat.

Quel est ton plus bel instant thé ?

Je me souviens de soirées pendant les vacances où toute la famille était réunie devant un film. Chacun choisissait son sachet d’infusion préféré, que l’on dégustait accompagné de petits gâteaux. Bien sûr, on avait le droit aux gâteaux uniquement si l’on prenait une tisane !

J’aime aussi beaucoup mon thé du samedi matin, qui accompagne la lecture d’un grand roman d’exploration. Je pourrais rester des heures, lovée dans un coussin avec un thé noir à la bergamote.

Vous aimerez peut-être

Abonnez-vous à notre délicieuse newsletter

Découvertes en avant-première, dernières actus, bons plans, concours, ne ratez plus rien !

Livraison offerte en France métropolitaine

A partir de 55€ d'achat sur la Boutique, hors abonnement et carte cadeau.

Expédition

En France, Belgique et Luxembourg

Paiement sécurisé

100% garanti 3D Secure, Visa, Mastercard, Paypal, ...

Besoin d'aide ?

Rendez-vous sur notre FAQ